|



L'enquête 2016

Le déroulement

L’édition 2016 de l’enquête Conditions de vie des étudiants en France se déroule par questionnaire en ligne du 14 mars au 23 mai 2016.

A partir de début mars 2016, une campagne de communication en partenariat avec les établissements et les organisations étudiantes est mise en place auprès des étudiants pour les informer de l’enquête : affichage du poster de l’enquête, message d’information numérique à tous les étudiants (site internet, page facebook, Twitter de l’OVE et de ses partenaires, etc.).

Les étudiant-e-s invité-e-s à participer à l’enquête en sont ensuite personnellement informés par courrier postal et/ou électronique de l’OVE le 7 mars 2016.

En effet, le questionnaire est accessible uniquement à un échantillon représentatif de 223.000 étudiants en France, préalablement tirés au sort par l’OVE sur l’ensemble des inscrits 2015/2016, selon le mode d’échantillonnage indiqué dans la présentation générale de l’enquête.

Le 14 mars suivant, un mail d’accès personnalisé au questionnaire leur est envoyé afin de pouvoir y répondre*. Celui-ci, d’une durée de 35 minutes en moyenne, peut être rempli en une ou plusieurs fois.

* Sauf pour les élèves en classe de STS et de CPGE qui ne reçoivent qu’une invitation postale et doivent se connecter par eux-mêmes au questionnaire.

 

Politique de confidentialité

Conformément au droit en vigueur, l’enquête Conditions de vie des étudiants en France fait l’objet de la déclaration CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) n°1625088.

L’OVE attache une grande importance à la confidentialité des informations recueillies dans le cadre de l’enquête conditions de vie des étudiants en France 2016.

Ainsi, l’accès au questionnaire en ligne est personnalisé via un identifiant de connexion individuel attribué à chaque étudiant. Le traitement des données recueillies est ensuite strictement anonymisé par l’OVE. Ces données sont exclusivement destinées à la recherche et à l’aide à la décision publique. Ses destinataires sont :

  • Les agents qualifiés et chercheurs de l’OVE
  • Les chercheurs et institutions publiques partenaires (après établissement d’une convention de recherche signée avec l’OVE)

Par ailleurs, l’OVE respecte scrupuleusement la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004. Ainsi, conformément à celle-ci, les étudiants bénéficient d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui les concernent personnellement. Ils peuvent aussi, pour des motifs légitimes, s’opposer au traitement de ces données. Les étudiants qui souhaitent exercer ce droit peuvent alors contacter l’OVE à l’adresse électronique dédiée à l’enquête dont ils ont eu l’information.

L’enquête Conditions de vie des étudiants en France 2016 n’a aucun caractère obligatoire.

Pour plus d’information sur la politique de confidentialité, voir l’extrait du registre CIL du CNOUS

 

Pourquoi répondre au questionnaire ?

Les étudiants qui répondent au questionnaire contribuent à :

  • Exprimer leur propre point de vue sur leurs conditions de vie ;
  • Apporter des informations utiles au débat et aux pouvoirs publics en vue d’améliorer les conditions de vie de manière adaptée aux besoins des étudiants ;
  • Faire avancer la recherche sur les conditions de vie des étudiant-e-s en fournissant des informations riches et scientifiquement fondées.

En outre, en répondant entièrement au questionnaire en ligne avant le 2 mai 2016 à minuit, ils participent au tirage au sort de l’enquête, permettant à 150 étudiants de gagner 100 € !

Pour plus de précisions sur ce tirage au sort, voir le règlement.

La liste des identifiants de connexion gagnants sera publiée sur le site internet de l’OVE à partir du 10 mai 2016.

 

Les nouveautés de l’enquête CdV 2016

Participation à Eurostudent VI

L’enquête 2016 s’inscrit dans le programme Eurostudent VI (2016-2018), dont la finalité est la production d’un rapport de comparaison des données de quelques 30 pays participant à cette nouvelle édition. La publication du rapport Eurostudent VI est prévue pour le printemps 2018*.

* Comme pour Eurostudent V (2012-2015), l’OVE participe au comité de pilotage d’Eurostudent VI et y représente la France.

Un échantillon représentatif de la population étudiante en France inégalé en taille

Pour cette nouvelle édition de l’enquête, environ 223 000 étudiants sont invités à répondre au questionnaire 2016 : soit la plus grande enquête et la plus fiable jamais réalisée auprès des étudiants français.

Un questionnaire stabilisé et adapté au contexte actuel

Tout l’enjeu pour l’OVE dans la réalisation des différentes éditions de l’enquête Conditions de vie des étudiants en France consiste à trouver l’équilibre entre la nécessité de préserver la comparabilité historique des données d’une enquête à l’autre et celle d’adapter son questionnaire à l’évolution des pratiques et représentations étudiantes (par exemple l’usage de la cigarette électronique), à l’évolution du contexte d’études (offre de formation, aides…) et des questions instituées en problèmes politiques et social.

Ainsi, le questionnaire de l’enquête 2016 a conservé une partie des questions à l’identique par rapport à l’édition 2013 afin de maintenir une bonne comparabilité des données recueillies par l’OVE dans le temps. Le collège scientifique de l’OVE a néanmoins veillé, dans la formulation des questions existantes ou à travers l’ajout de nouvelles questions, à introduire des améliorations dans la prise en compte :

· Des étudiants ultra-marins, afin de mieux analyser leurs éventuelles spécificités par rapport aux étudiants en France métropolitaine ;

· Des étudiants en situation de handicap, dont le nombre ne cesse d’augmenter dans l’enseignement supérieur ces dernières années ;

· Des étudiants étrangers, dont le parcours d’études reste mal connu et l’accompagnement à améliorer ;

· Des étudiants parents, une problématique sociale nouvelle dans l’enseignement supérieur français.

Une valorisation internationale accrue des données françaises

L’OVE est de plus en plus sollicité par des partenaires institutionnels européens, très intéressés par les données relatives aux conditions de vie des étudiants en France. C’est pourquoi, l’OVE va pour la première fois en 2016, publier son guide Repères en anglais.