Enquête nationale sur la transition du secondaire au supérieur

En complément de la prochaine édition de l’enquête Conditions de vie des étudiant·e·s (2020), l’Observatoire national de la vie étudiante lancera au printemps 2019 une enquête « flash » portant spécifiquement sur les choix d’orientation des lycéen·ne·s intégrant l’enseignement supérieur : qu’est-ce qui a motivé leur choix d’orientation ? comment ont-ils et elles vécu le processus de Parcoursup ? quelle aide leur ont apporté leur entourage et leurs professeurs de lycée ?

La passation de l’enquête se déroulera du 2 avril au 14 mai 2019 par questionnaire en ligne auprès d’un échantillon représentatif des étudiant·e·s inscrit·e·s pour la première fois en 2018-2019 à l’université et en classe préparatoire aux grandes écoles en France.

Dès janvier 2019, l’OVE contactera l’ensemble des établissements pour recueillir auprès d’eux les fichiers concernant l’inscription 2018-2019 de leurs étudiant·e·s. Pour faciliter l’extraction, une requête a été automatisée par l’AMUE et sera transmise au correspondant APOGEE des établissements. Ces fichiers seront traités de manière totalement sécurisée via une plateforme dédiée et permettront à l’OVE de tirer au sort les étudiant·e·s invité·e·s à participer à l’enquête et de leur adresser le questionnaire en ligne.

Les données personnelles des étudiants sont rendues totalement anonymes par l’attribution d’un identifiant aléatoire individuel. Cette démarche entre, au sens de la Réglementation générale de Protection des Données (RGPD), dans le cadre d’une mission d’intérêt public et respecte l’ensemble des procédures préconisées. Les données de l’enquête « transition entre le secondaire et le supérieur » sont exploitées dans un cadre strictement statistique et de manière anonyme. 

Les données issues de cette enquête flash vont permettre de compléter la connaissance en matière de conditions de vie et d’études des étudiants par rapport aux apports de l’enquête Conditions de vie dont la prochaine édition sera réalisée au printemps 2020.