OVE Infos

OVE Infos n°42 | La vie étudiante au temps de la pandémie de COVID-19

Belghith Feres, Ferry Odile, Patros Théo, Tenret Élise

Pour faire face à la pandémie de COVID‑19, le Président de la République a annoncé, le samedi 14 mars 2020, la fermeture de tous les établissements d’enseignement. Cette fermeture a fortement modifié les conditions de vie des étudiants et a nécessité la mise en place de nouvelles formes d’enseignement et d’évaluation. La fermeture des services universitaires (restaurants universitaires, bibliothèques…) a également bouleversé les modes de vie et les formes de sociabilité étudiante ; les fermetures de sites, pour une majorité d’entreprises, ont pu, quant à elles, bouleverser des alternances en cours, affecter les emplois étudiants et paralyser des projets de stage ; quant à la fermeture des frontières, elle a grandement contrarié les projets de mobilité internationale. Le prolongement des mesures de confinement jusqu’au 11 mai 2020, la non-réouverture des établissements avant la rentrée de septembre voire le maintien d’enseignements en distanciel à la rentrée 2020 ont créé une situation affectant les parcours des étudiants dans leur ensemble.

Quelles conséquences la crise sanitaire et la période de confinement qui l’a accompagnée ont-elles eu sur le déroulement des études, sur les conditions de logement ou encore sur les ressources financières des étudiants ? Comment ceux-ci ont-ils vécu cette période ? Pour répondre à ces différentes questions, l’Observatoire national de la vie étudiante a réinterrogé, dans le prolongement de l’enquête Conditions de vie 2020, 6 130 étudiantes et étudiants inscrits en 2019-2020 à l’université, en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), écoles d’ingénieur, de commerce, culture, ou de grands établissements au printemps 2020. Les relations des étudiants avec leur entourage familial, les modifications éventuelles de l’activité rémunérée, le bouleversement des études et les variations de l’état de santé ont notamment été abordés dans l’enquête, révélant des transformations importantes des conditions de vie et d’étude pendant le confinement. Celles-ci se sont accompagnées, pour une partie de la population étudiante, de formes de fragilisation, avec l’aggravation de situations de précarité ou de décrochage universitaire dont les effets pourraient se prolonger bien au-delà de la crise sanitaire.

Télécharger le document

Toutes les publications Publications similaires

  • publication
    OVE Infos

    OVE Infos n°41 | Des hommes en formation « féminine » : le poids du genre dans l’enseignement supérieur

  • publication
    OVE Infos

    OVE Infos n°40 | Being a student in France or in other European countries

    Odile Ferry
  • publication
    OVE Infos

    OVE Infos n°40 | Étudier en France ou dans d’autres pays européens

    Ferry Odile
  • publication
    OVE Infos

    OVE Infos n°39 | L’orientation étudiante à l’heure de Parcoursup

    Feres Belghith, Huilton Carvalho, Odile Ferry et Elise Tenret